A propos

Bonjour ami visiteur

Depuis 4 ans que j’arpente musées, expositions et École du Louvre en tant qu’auditrice, j’ai aujourd’hui envie de partager ce que je découvre au fil de mes visites.

Amatrice d’art et de musées, pas encore férue, mais ça viendra, ma critique est forcément aisée ; un titre en forme d’hommage aux artistes, conservateurs et autres muséographes dont, par opposition et comme le dit l’adage, l’art est difficile.

Ma critique est aussi facile, car elle se veut accessible, facile à lire et à comprendre : elle est pour tout le monde, passionnés d’art, amateurs, curieux de passage ou internaute égaré. ;)

Et pour les plus curieux d’entre vous, mon autre moi est ici.

Le petit monde des internets

Graphpix,  graphiste, webdesigner et développeur,  qui a ma reconnaissance éternelle pour avoir designé et développé ce blog avec patience et professionnalisme.

Lalouandco, blog couture & DIY, copine de ma vie pré – digitale,  qui partage avec vous ses conseils, ses trouvailles et ses tutos !

Le Publigeekaire distille ses precieux conseils et sa veille market et com  occasionnellement sur son blog, assidûment sur Facebook et il instagrame aussi religieusement ses découvertes street-art.

Julia, d’Envouthé,  met le thé en boîte comme personne et récidive tous les mois.

Odora éveille vos sens, parce qu’un parfum, ça ne sent pas, mais ça se ressent, oui Monsieur,  oui Madame.

DistilZine, parce que tout le monde sait faire des cocktails, mais il y en a peu qui les réussissent.

Jean-Paul Tarte, le mélomane qui fait des playlists sur son blog et des blagues sur Twitter.

Start & Stop, quand c’est le cœur qui fait boum pour un joli moteur.

Bunkr, les mecs qui en veulent (à PowerPoint).

Dis bonjour à la dame

Tous les commentaires, remarques, ajouts, corrections… sont bienvenus et même encouragés sur ce blog, à condition qu’ils soient polis, respectueux et constructifs.

Les photos sont copyrightées autant que possible (vous êtes tout invité à laisser un gentil commentaire si vous constatez une erreur ou un oubli). Quand elles ne le sont pas, c’est que je ne possède pas les références ou plus généralement que ce sont les miennes . Vous pouvez les emprunter, il suffit de demander et de sourcer.